Pourquoi soutenir l’opération résilience alimentaire

26

Menée par l’association Creusot, Montceau en Transition, cette opération de sensibilisation sur la souveraineté alimentaire du territoire. En effet, après avoir réalisé un inventaire aussi exhaustif que possible des producteurs agricoles de la CUCM, on constate que leur nombre est très insuffisant, notamment en ce qui concerne les fruits et les légumes, sans parler des céréales.
La proposition de l’association est de se réapproprier les jardins, espaces verts, et plus largement les hectares entiers qui pourraient se prêter à la culture vivrière.
Pour exemple, la ville de Grenoble met à disposition des Grenoblois « Jardinons Grenoble », un dispositif permettant aux habitants de jardiner sur l’espace public. Jardinés de manière collective ou divisés en parcelles individuelles, les jardins partagés et les jardins fruitiers sont des lieux de rencontre. Ils permettent de tisser des liens entre les jardiniers, mais aussi, plus simplement, entre les habitants d’un même quartier. En regroupant les jardiniers au sein d’un même jardin, les jardins partagés facilitent les échanges autant techniques que sociaux entre les participants, valorisent et mettent à jour les savoir- faire et favorisent les dynamiques et initiatives collectives.

En France, de plus en plus de communes mettent en place des espaces de jardins potagers écosolidaires pour leurs habitants, pour en savoir plus, lire :